Edito

À l’échelle de la planète, le tourisme est l’une des principales activités économiques. Le nombre de touristes est en forte augmentation chaque année : il a dépassé le milliard d’arrivées de touristes internationaux en 2015 et il était de 1,3 milliard en 2017.
La France, première destination mondiale avec environ 90 millions de touristes en 2018, est bien placée pour recevoir cet afflux croissant de visiteurs.
L’un des dangers de cet essor continuel est cependant celui de la surfréquentation quand le monde entier veut voir La Joconde et la tour Eiffel, ou quand les touristes, trop nombreux, en viennent à chasser les habitants des centres-villes.
Proche de Paris et de ses aéroports, la Normandie a une formidable carte à jouer dans ce contexte de croissance touristique ; la carte d’un tourisme de qualité, loin des foules et près de la mer, dans la nature. Elle a tout, tous les atouts, de son histoire passionnante, des ducs de Normandie au Débarquement, jusqu’à ses paysages uniques, des falaises cauchoises au Mont-Saint-Michel.
Ce n’est pas un hasard que le tourisme, en France, soit né en Normandie dès la fin de la Révolution française. Le tourisme est et restera une grande chance pour notre région, et c’est le thème de ce dossier spécial.
Nous allons, dans les pages qui suivent, vous raconter sa belle histoire, mais aussi son actualité, ses enjeux, ses grandes manœuvres, également les questions qu’il pose… Des progrès restent à faire pour mesurer avec plus de précisions les retombées économiques multiples de ce tourisme pour notre région, trop longtemps sous-estimées. Après avoir défini « ce concept flou qui rapporte gros », deux articles permettront de revenir sur la riche histoire de cette activité en Normandie. Le poids du tourisme de mémoire, lié bien sûr au Débarquement de 1944, celui des grands événements comme l’Armada, ou encore celui, spectaculaire, des croisières maritimes et fluviales, seront ensuite évoqués. Quelques faiblesses ou difficultés du tourisme normand seront aussi abordées avant de conclure sur la politique régionale depuis dix ans…
Assurément, le tourisme est une chance pour la Normandie. Il reste à ne pas s’assoupir car les atouts historiques et les richesses géographiques ne suffisent pas. Écoutons le sage quand il nous dit : « La chance aide parfois, le travail toujours. »

Bruno LECOQUIERRE, professeur de géographie à l’université du Havre,
et Guy PESSIOT, vice-président de Rouen-Normandie tourisme et congrès

Nouveau numéro

Le tourisme, une chance pour la Normandie